plus de détails ....

30
AOûT
2016

FIL 2016 : quand la presse parle de CELTIGONE ….

==> Le télégramme : 12 Août 2016

Celtigone. Les Lyonnais à fond dans le Fil

CELTIGONE,  c’est une association de Lyonnais trempés dans la Bretagne, qui entre en transe dès qu’elle pose un pied à l’Interceltique.

« Ça commence dans la voiture, avec les partitions sur le volant, on chante à tue-tête ! », lance Josiane. « On ne rate pas un festival depuis quinze ans ! », renchérit Hubert.

Josiane Ventadour et Hubert Cheyssial, membres de Celtigone, ont l’Interceltique dans les tripes.

Josiane Ventadour et Hubert Cheyssial, membres de Celtigone, ont l’Interceltique dans les tripes.

 

Le plein d’interceltique

Pendant le festival, la bande de Gones fait sa moisson, depuis la cotriade jusqu’au grand final, sans louper le concours de bagadoù et les nombreux concerts sous les chapiteaux. Ils repartent chargés de CD, vidéos, instruments et affiches, un plein d’ambiance à diffuser toute l’année en Rhône-Alpes. « On anime les communes, les quartiers avec des stages de danse, des fest-noz ou bals folks».

 À la bonne franquette !

Car Celtigone, c’est d’abord un groupe de musique : Gwendorn. Josiane à l’accordéon diatonique, Hubert « à toutes les soufflettes, veuze, bombarde, clarinette diatonique, chant », Nico à la guitare, Bruno à la batterie. À Lyon, ils ne ratent pas une Saint-Patrick. Soirées irlandaises, bals folk, toutes les occasions sont bonnes pour initier les Lyonnais aux danses. « C’est à la bonne franquette, on choisit surtout des danses faciles, pour la découverte, qu’on pioche partout, scottish, cercle circassien, valse irlandaise, an dro, on mixe tout, c’est ouvert ! »

Infatigables

Ils jouent en voiture, en bateau, au camping, tout est prétexte à un boeuf ou fest-deiz pour les Celtigones. Leur rendez-vous improbable et immanquable : la Fête de la Saint-Jacques à Villard-de-Lans, une station de ski du Vercors. « C’est complètement décalé ! Cette année, ils ont fait venir 29 tonnes de coquilles de Saint-Brieuc. Il y a une de ces ambiances, tu te crois en Bretagne ! ». Ces Bretons de Lyon finiront-ils par habiter ici, un jour ou l’autre ?

 

by :
comment : Off